actualité‎ > ‎

Editorial du 28 janvier 2011

publié le 29 janv. 2011 à 07:02 par Prévention Cancers 26-07   [ mis à jour : 31 janv. 2011 à 23:39 ]

dépistage colon ... il faut se mobiliser !
t
ous ensemble, médecins et population,
pour arriver à passer le cap des 40% de participation, voire plus ...
à la fin de l'année 2012


c'est l'objectif que se donne Prévention Cancers pour cette seconde campagne de dépistage !

Les femmes participent mieux ! Elles peuvent mobiliser les hommes ... c'est d'autant plus important que les hommes ont plus de risques d'être positifs au test (3,1% à 3,4%) que les femmes (2,2%).


Qu'observe t-on ? : entre 2009 et 2010 la population répond moins aux invitations !
passant en Ardèche de 39% à 22,5% de participation et en Drôme de 36,5% à 30,4%.
Pour elle, Prévention multiple les réunions cette année pour expliquer les bénéfices de ce dépistage avec le slogan :

" 50 ans ! c'est le moment ...
le test de dépistage du cancer colorectal c'est le contrôle technique, dans 97% des cas il est négatif ! "


Les médecins généralistes sont attentistes, et ne se mobilisent plus comme au début de 2009. La lenteur de l'apparition du test immunologique les exaspèrent (test plus sensible que l'Hemoccult). Certes mais en attendant de meilleurs jours ... ce sont des centaines de personnes qui ne bénéficient pas d'un diagnostic précoce.
Pour eux, Prévention Cancers mets en place une simplification administrative pour les inclusions dans la campagne, et multiplie les rencontres sur le terrain dans les cantons à faible participation.

Etienne Paré
Directeur de Prévention Cancers et médecin coordonnateur
epare@dapc.fr