actualité‎ > ‎

Editorial du 11 juillet 2011

publié le 11 juil. 2011 à 08:01 par Prévention Cancers 26-07   [ mis à jour : 11 juil. 2011 à 08:02 ]
11 Juillet 2011

L'été est bien installé, il fait chaud, ce beau temps incite plus à penser à autre chose qu'au dépistage !

Ceci dit la vie continue à son rythme et pour les hommes et les femmes entre 50 et 75 ans arrivent toujours les courriers d'invitation à se faire dépister.


Si le temps ne vous incite pas à passer à l'acte ... rangez bien ces invitations, ou mieux prenez RDV avec vos médecins pour septembre (radiologues pour le sein et généralistes pour le colon)

En ce milieu d'année, voici le constat que nous pouvons vous livrer :

Pour le dépistage du cancer du sein :
  • après avoir enregistré en 5 mois une progression de 8% par rapport à la même période en 2010, le nombre de mammographies réalisées chute. Est-ce l'effet "beau temps? Lorsque nous interrogeons les radiologues, ils confirment cette baisse de fréquentation . Nous ne pouvons qu'inciter les femmes de Drôme et Ardèche qui ont reçu l'invitation depuis mai à prendre leurs RDV.
  • les nouvelles contraintes de qualité de la mammographie numérique édictées par l'AFSSAPS peuvent aussi être une explication à cette baisse, puisque les appareils passaient au crible de nombreux tests, immobilisant appareils et acteurs.
Pour le dépistage du cancer colorectal :
  • la situation reste peu satisfaisante, le nombre de tests réalisés par les Drômois et Ardéchois stagne sans pour autant baisser par rapport à 2010.
  • La nécessité de refaire le test au bout de deux ans est un message que nous ne pouvons que renouveler !
  • Tous  les médecins généralistes ont reçu leurs résultats individuels de leurs patientèle, nous comptons sur eux pour relayer le message du dépistage.
  • Pour cela nous les incitons à consulter les données par cantons et communes, ils verront que certaines communes sont bien mieux loties que d'autres, prouvant que la mobilisation des acteurs des soins primaires est efficace.
Etienne Paré
Directeur de Prévention Cancers et médecin coordonnateur
epare@dapc.fr