actualité‎ > ‎

Editorial du 04 mars 2012

publié le 4 avr. 2012 à 06:02 par Prévention Cancers 26-07

Mars bleu 2012 : un bon "cru" !

continuons, ensemble, à progresser

parlez-en aux femmes et aux hommes que vous aimez !


Les taux de participation sont au rendez-vous.



Pour le dépistage du cancer du sein:


  • en Ardèche : 56.10%
  • en Drôme : 58.20%

Pour le dépistage du cancer colorectal :


  • en Ardèche : 38.98%
  • en Drôme : 33.33%


MARS bleu 2012, mois du cancer colorectal a été un succès. Restons mobilisés en attendant que soit déployé le nouveau test immunologique pour MARS bleu 2013.


La campagne de communication concentrée sur les résultats présentés au public et aux professionnels en coopération avec services de communication des départements, les comités des deux départements de la ligue contre le cancer,  les services médicaux d'EDF, la MSA, l'hôpital privé Drôme Ardèche, les radios locales et la presse locale est un succès


Les médecins traitants se sont remobilisés, une première journée "portes ouvertes pour le dépistage du cancer colorectal" inaugurée par la Présidente du GIP a eu lieu le 31  mars 2012 : cette journée est à l'initiative de nombreux médecins du nord des 2 départements avec leur association de formation continue.



Nous ne pouvons que répéter les chiffres :

  • 250.000 personnes sont concernées, il faut donc que celles et ceux qui n'ont pas adhéré à la démarche soient convaincus par celles et ceux qui ont fait le test !

  • 121.000 drômoises, drômois, ardéchoises, ardéchois sont passés par le dépistage en 3 ans 1/2.

  • 2600 personnes sont désormais hors de danger, leur test était positif et ils savent pourquoi car ils ont fait la colposcopie indispensable pour déterminer l'origine du saignement: regardez le tableau en haut à gauche.

Et n'oubliez pas ! Ce test est négatif dans 97% des cas, au risque de nous répéter c'est un "contrôle technique" qui sert à se rassurer.



Bien entendu, entre 2 tests à intervalle de 2 ans, si vous avez des signes alarmants (saignement visible, amaigrissement, apparition d'une constipation inhabituelle) vous devez consulter votre médecin !



Etienne Paré
Directeur de Prévention Cancers et médecin coordonnateur
epare@dapc.fr
Comments