actualité‎ > ‎

2014 : une année charnière pour les dépistages

publié le 6 janv. 2014 à 09:37 par Prévention Cancers 26-07   [ mis à jour : 9 janv. 2014 à 09:53 ]

6 janvier 2014

2014 : une année charnière pour les dépistages

l'année 2013 se termine en demi-teinte :
  • une augmentation de 5% en volume des tests réalisés pour le dépistage du cancer colorectal avec des résultats très satisfaisants en Ardèche, un peu moins en Drôme
  • c'est un sujet de satisfaction pour la structure, car on disait que ce dépistage était moribond
  • une quasi stagnation pour le dépistage du cancer du sein (+3% en volume)
  • c'est un sujet préoccupant : depuis 2 ans ce dépistage stagne en terme de participation autour de 56% (car la population des femmes entre 50 et 75 ans augmente chaque année).
L'année 2014 commence dans la contrainte budgétaire tant de l’État que des organismes d'assurance maladie, ce qui ne va pas faciliter les actions de santé publique. Nous formulons l'espoir que la politique des dépistage organisés n'en souffrira pas outre mesure.

En effet en 2014 :
  • Un nouveau test de dépistage du cancer colorectal est annoncé, plus performant, plus simple à utiliser, mais nous sommes encore dans l'incertitude de sa mise en place effective et son cahier des charges.
  • Sur les bases de diagnostics de territoires cartographiés :
  • Nous avons entrepris une action très novatrice en Ardèche avec l'opération COLONAV (test de l'impact de la présence d'un chargé de prévention dans un secteur privilégié sur le taux de participation au dépistage du cancer colorectal)
  • Nous menons des actions de terrain dans les programmes "Santé-Ville" sur les secteurs dont la participation au dépistage du cancer du sein est faible.

Le vœu le plus sincère de Prévention Cancers est que nous puissions mener à bout nos missions de santé publique.

Bonne année à toutes et tous

Etienne Paré
Directeur de Prévention Cancers et médecin coordonnateur
epare@dapc.fr